picto-vert.gif
logotexte-vert.png

Vertical Strike

Acte 2

 

En 2018, pour questionner les représentations sexistes des femmes dans la collection muséographique, SONIA décroche Hylas et les Nymphes de la Manchester Art Gallery et laisse un message scotché au mur : This gallery presents the female body as either a « passive decorative form » or a « femme fatale ». Let’s challenge this Victorian fantasy! » Emilie Noteris

Dans un soucis de questionner sans cesse l’égalité des genres au sein de la société, suite au premier acte de la pièce chorégraphique, «Vertical Strike - Je ne peux pas rester silencieuse», j’ai poursuivi ma recherche avec la création d’un second acte.

Pour l’acte II, j’ai crée une collaboration avec un groupe de jeunes adolescentes et jeunes adultes issu d’un club de boxe de Bordeaux, avec lesquelles j’ai fait un court-métrage au sein des collections permanentes du musée des Beaux Arts de Bordeaux. Je souhaitais mettre en place dans les espaces d’expositions des face-à-face chorégraphiques entre une peinture ou sculpture sélectionnée, et une boxeuse ou un groupe de boxeuses. Je souhaite ainsi porter un nouveau regard sur l’histoire de l’art où la place de la femme est souvent centrale. Du point de vue performatif il est question de faire dialoguer la figure de la femme contemporaine qui se relève d’une histoire où elle fut dominée, tantôt objet de désir, figure d’allégorie, modèle; afin de prendre sa revanche dessus, en s’imposant dans des domaines jusque-là réservés aux hommes. L’insertion des femmes dans ce sport fortement masculin, bouscule les consciences, les codes et les représentations que l’on se fait de la femme jusqu’alors. La mise en place d’un workshop avec ces femmes est une fois de plus, une nouvelle manière de donner la parole par le corps à une minorité marginalisé, ne possédant pas la même reconnaissance et intérêt que l’on porte aux hommes.

Pitch du documentaire de création.

Trois jeunes boxeuses, trois championnes françaises, issues de milieux populaires ruraux, se confrontent aux représentations féminines des tableaux d’un grand musée national. Viol, deuil,

agonie, allégorie, les femmes y sont systématiquement montrées en situation d’infériorité au fil des siècles. Les trois jeunes femmes rejettent radicalement ces représentations sexistes.

Acte II : Un court-métrage qui met en scène trois boxeuses féminines du CAM « Municipal Athletic Club » à Bordeaux. Mettant les boxeuses dans une volte-face avec des œuvres d’art faisant partie de la collection du Musée des Beaux-Arts de

Bordeaux, cette pièce se présente en forme d’une mise-en-abyme, et interroge la

place de la femme dans l’histoire de l’art.

 

Produit par Winter Story in the Wild Jungle, Lo Fi Dance Theory, DKB Productions

Créatrice + réalisatrice – Sarah Trouche

Directrice photo – Prune Brenguier

Chorégraphe – Wynn Holmes

Coloriste – Romain Loiseau

Son – N’Dembo Ziavoula

Performeuses – Coletivi, Marion, Marie

Avec le soutien généreux de la Fondation Sakura, LA CAM de Bordeaux, Metavilla,

DKB production et le Musée des beaux-arts de Bordeaux. 

JNPPRS_STILLS_ETAL_DEF_1.6.1
JNPPRS_STILLS_ETAL_DEF_1.6.1

press to zoom
JNPPRS_STILLS_ETAL_DEF_1.118.1
JNPPRS_STILLS_ETAL_DEF_1.118.1

press to zoom
JNPPRS_STILLS_ETAL_DEF_1.114.1
JNPPRS_STILLS_ETAL_DEF_1.114.1

press to zoom
1/46

Acte II : A short film featuring three female boxers from the Municipal Athletic Club in Bordeaux. Placing the boxers in a “face-off” against traditional works of art from the collection of Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, this work is presented in the form of a mise-en-abyme and questions the place of women in art history.

Produced by Winter Story in the Wild Jungle, Lo Fi Dance Theory, DKB Productions

Creator + Director – Sarah Trouche

DOP – Prune Brenguier

Choreographer – Wynn Holmes

Colorist – Romain Loiseau

Sound – N’Dembo Ziavoula

Performers – Coletivi, Marion, Marie

LFDT would like to acknowledge the generous support of our donors who made this project possible.

Dates

April 13th, 2019 – Premiere, Le Generateur, Gentilly, France

November 21st, 2019 – Musee des beaux-arts de Bordeaux