picto-vert.gif
logotexte-vert.png

DIDE

« Didę est une pièce inspirée de la tradition Gélèdé dont les cérémonies rendent hommage à la mère primordiale, Iyà Nlà. Le Gèlèdè serait le tribut à payer aux pouvoirs mystiques des femmes, dont il faut se protéger et qu’il faut apaiser afin de les transformer en puissance bénéfique pour la société. 

Didę dépasse les questions communautaires et nous invite à la rencontre sincère et franche de corps qui vont être traversés par des états, des accidents qui vont écrire une histoire singulière qui questionne le genre. Pour se présenter, pour faire état de... qui on est... Puis les corps vont devenir l’endroit où s’enchevêtrent l’intime et le politique entre l’expression des sentiments et l’incorporation des oppressions. Dans ces plis se logent les conditions sociales, les confrontations entre les traditions, les clivages identitaires et l’émancipation. Didę devient slogan et invite au 

 Voyage d’une émotion pour l’égalité des genres. » 

Équipe artistique

  • Création et chorégraphie : Marcel Gbeffa

  • Création et mise en scène : Sarah Trouche

  • Danseurs : Orphée Georgah Ahéhéhinnou, Didier Djéléhoundé, Arouna Soundjata Guindo, André Atangana/Bonaventure Sossou, Marcel Gbeffa

  • Regard extérieur : Andréya Ouamba

  • Texte : Mylène Flicka

  • Composition Musicale : Viktor Benev

  • Lumière : Ivan Matisse

  • Costume: Shivakao/Ech2o
     

Production

  • Production – Cie Multicorps /Marcel Gbeffa, Cie Winter Story in the Wild Jungle/ Sarah Trouche 

  • Coproduction – Institut français du Bénin & Le Centre

  • Partenaires – Ateliers de Paris / CDCN – Institut Français de Paris (Résidanses 2019), CDN Nantes

  • Soutiens et Remerciements :  Sébastien Boko , Ahoundjinou Giovani, Céline Coyac, Centre Chorégraphique Multicorps ,Andréya Ouamba, Anne Ahiha. Christine le-Lignée, Alban Corbier Labasse ; Mantchini Traoré, Centre Chorégraphique Multicorps. Ministère des arts et de la Culture du Bénin, Marion Hamard et les équipes technique du Centre et Bob Vallois. 

"Didę is a piece inspired by the Gèlèdè tradition whose ceremonies pay homage to the primordial mother, Iyà Nlà. The Gèlèdè is be the tribute to be paid to the mystical powers of women, which we must protect ourselves from and appease in order to transform them into beneficial power for society. 

Didę goes beyond community issues and invites us to the sincere and frank encounter of bodies that will be crossed by states, accidents that will write a singular story that questions gender. To introduce oneself, to state... who we are... Then the bodies will become the place where the intimate and the political become entangled between the expression of feelings and the incorporation of oppressions. Social conditions, confrontations between traditions, identity rifts and emancipation are nestled in these folds. Didę becomes a slogan and an invitation to share an emotion for gender equality."

arrow_pdf.gif